dimanche 31 juillet 2016

samedi 23 juillet 2016

BETTY DAVIS -"The Columbia Years, 1968-1969"

En 1968, mademoiselle Betty Mabry épouse un certain Miles, et devient madame Betty Davis. Le mariage ne dure qu'un an, mais durant cette période la mannequin-chanteuse initie le mythique trompettiste au psychédélisme de Jimi Hendrix et de Sly Stone. Les fondations de la révolution jazz-rock sont là, et il en fera bon usage.
De son côté, quelques mois avant le divorce, Miles propose à sa muse une session d'enregistrement, à New York, en compagnie quelques musiciens de son entourage: Herbie Hancock, John McLaughlin, Wayne Shorter, Billy Cox, Mitch Mitchell, Larry Young, et Harvey Brooks. Oui, du beau monde. Des morceaux restés inédits jusqu'à aujourd'hui, et la sortie de ce disque témoignant des débuts de celle qui deviendra, quelques années plus tard, une "Nasty Gal" avec des albums soul-funk sauvagement électriques et sexuellement explicites.
(disponible en cd et vinyle chez Light In The Attic Records / Pias)

lundi 18 juillet 2016

THE BONGOLIAN -"Moog Maximus"

Tu aimes les films sur les gladiateurs ? ... Et sinon tu aimes quand l'orgue, les bongos, le moog fricotent pour te filer la fièvre de la piste de danse ? Oui ? Ah, ça tombe bien, voici un disque péplumesque (ce qui ne veut rien dire de particulier) qui te fera plaisir. 
The Bongolian, a.k.a. monsieur Nasser Bouzida, multi-instrumentiste et membre-fondateur du terrible groupe Big Boss Man, sort son cinquième album de feelgood music, à base toujours de boogaloo endiablé, de hammond funk furieux, et de freak beat britannique et cosmique. Ave Nasser !
(disponible en cd et vinyle chez Blow Up Records / Differ-Ant)

jeudi 14 juillet 2016

QUENTIN DUPIEUX + METRONOMY

Le groupe britannique Metronomy vient tout juste de publier son nouvel album, bon, chouette. Mais ce qui est vraiment chouette c'est le videoclip du morceau "Night Owl", un film mortel réalisé par le talentueux et arty-zinzin Quentin Dupieux.